Vous êtes ici

Qu'est-ce qui se profile à l'horizon ?

Il est fort probable que le WHOIS change radicalement dans l'avenir.

Le processus destiné à réinventer le WHOIS a débuté en novembre 2012, suite à l' approbation par le Conseil d'administration de l'ICANN d'une stratégie à deux volets conçue pour mettre en œuvre les recommandations faites par l'équipe de révision du WHOIS (RT) dans le but d'améliorer la façon dont l'ICANN assure la supervision du système actuel de WHOIS et d'accepter les recommandations du Comité consultatif sur la sécurité et la stabilité [PDF, 347 KB] visant à redéfinir l'objet et la portée des services de répertoire de données afin de tenter d'identifier un système de remplacement mieux à même de répondre aux besoins futurs de l'Internet.

Conformément aux recommandations de l'équipe de révision du WHOIS, l'ICANN travaille sur la possibilité d'introduire une série d'améliorations au système WHOIS afin d'améliorer son utilité pour les utilisateurs d'Internet.

Ce portail WHOIS est destiné à devenir le « guichet unique » pour toutes les consultations liées au WHOIS, y compris les recherches de WHOIS résumé (thin) et détaillé (thick). Ce portail a également pour but de mettre à disposition des documents d'information synthétisant la politique relative au WHOIS, accessibles depuis un seul et même endroit. En outre, l'ICANN travaille actuellement à la création de capacités en ligne pour identifier de manière proactive les enregistrements WHOIS inexacts et les renvoyer aux bureaux d'enregistrement afin qu'ils en assurent le suivi. Cette initiative s'inscrit dans le cadre des efforts mis en place pour améliorer l'exactitude des données et établir des indicateurs d'exactitude, comme recommandé par l'équipe de révision du WHOIS.

Un autre projet a également été mis en place suite à la résolution du Conseil d'administration de l'année 2012 qui demandait au PDG de l'ICANN, Fadi Chehadé, de constituer un Groupe de travail indépendant d'experts (EWG) chargé d'étudier les services d'annuaire des gTLD. Le groupe s'est vu confier la mission de trouver des moyens de sortir de l'impasse où se trouvait la communauté de l'ICANN concernant l'utilité et l'avenir du système WHOIS. L'EWG avait des objectifs clairs:

  • définir l'objectif de la collecte et de la gestion des données d'enregistrement des gTLD et réfléchir à des moyens de les sauvegarder;
  • proposer un modèle de gestion des services d'annuaire des gTLD capable de répondre aux problèmes d'exactitude et d'accès tout en prévoyant des sauvegardes pour protéger les données;
  • identifier le système le mieux à même de répondre aux besoins futurs de la communauté mondiale de l'Internet.

Après avoir examiné un vaste éventail de problèmes associés à des cas réels d'utilisation, l'EWG est arrivé à la conclusion que le modèle actuel de WHOIS – accordant à tous les usagers le même accès public anonyme à des données d'enregistrement des gTLD souvent inexactes – devrait être laissé de côté. L'EWG a déterminé que le WHOIS n'a pas suivi l'évolution du monde réel, dont deux exemples sont l'introduction des noms de domaine internationalisés et l'émergence des services d'enregistrement fiduciaire et d'anonymisation de données.

L'EWG a recommandé un changement de paradigme pour l'enregistrement des gTLD. Dans son Rapport initial [PDF, 1.17 MB], l'EWG a recommandé à l'ICANN de faire appel aux services d'un fournisseur tiers international pour mettre en place un service agrégé de données d'enregistrement (ARDS). L'ARDS se chargerait de collecter des copies des données d'enregistrement des registres pour les valider et ensuite gérer leur diffusion uniquement à des fins autorisées. Seules des parties authentifiées pourraient accéder à ces informations et seraient tenues responsables de l'usage qu'elles en feraient.

L'EWG a examiné les commentaires publics sur ses Recommandations [PDF, 5.11 MB], reçus jusqu'au 6 septembre 2013. L'EWG s'est basé sur les commentaires reçus en ligne, ainsi que dans le cadre des réunions de l'ICANN et d'autres consultations publiques pour peaufiner ses recommandations.