Vous êtes ici

Les fondements du WHOIS

La plupart des résultats des moteurs de recherche, notamment ceux qui s'affichent en tête de liste, contiennent des liens vers le site Internet des bureaux d'enregistrement qui essaient de vendre des noms de domaine et des services associés. L'accès au WHOIS pour chercher des informations sur le titulaire d'un nom de domaine est loin d'être intuitif. Pour maîtriser le WHOIS, il est important de savoir par où commencer. Une fois qu'il sera opérationnel, le service WHOIS de l'ICANN facilitera la recherche de données WHOIS.

Accéder au WHOIS

Les services de WHOIS sont proposés par les bureaux d'enregistrement et les opérateurs de registre pour les noms de domaine dont ils sont gestionnaires. L'accès à ce réseau distribué de bases de données indépendantes est assuré par deux moyens : une page Web gratuite et un accès libre dit « port 43 ». La page Web permet d’accéder en temps réel aux données WHOIS dans le cadre de recherches individuelles ; le Port 43 permet l’accès de requêtes automatisées envoyées par des machines. La recherche dans le WHOIS des renseignements complets d'un titulaire de nom de domaine et de ses contacts administratif et technique, ainsi que des dates de création et d'expiration d’un enregistrement, peut se faire à l'aide des systèmes du bureau d'enregistrement (sa page Web ou le service du port 43) ou des systèmes de certains opérateurs de registre, qui sont obligés de mettre à disposition des informations de contact complètes (Whois détaillé). Les registres proposant des services de « WHOIS résumé » fournissent un minimum d'informations, à savoir le nom du bureau d'enregistrement, celui du serveur de noms et les dates d'enregistrement. Tous les nouveaux gTLD comportent des enregistrements WHOIS détaillés.

Lorsqu'il sera opérationnel (deuxième étape), le service WHOIS de l'ICANN viendra s'ajouter aux services d'accès au WHOIS assurés par les opérateurs de registre et les bureaux d'enregistrement.

Usages du WHOIS

Le service WHOIS est utilisé à de nombreuses fins légitimes. En vertu des accords conclus par l'ICANN, le WHOIS peut être utilisé à des fins licites, à condition qu'elles ne visent pas le démarchage commercial, l'envoi massif de courriels ou la mise en place de processus automatisés d'envoi massif de requêtes aux systèmes des opérateurs de registre ou des bureaux d'enregistrement, hormis dans le cadre de la gestion de noms de domaine. Outre l’identification des titulaires des noms de domaine, les données WHOIS permettent aux gestionnaires des réseaux et à d'autres spécialistes de trouver et de résoudre des problèmes afin de préserver la stabilité de l'Internet. Grâce à ces informations, il est possible de déterminer la disponibilité des noms de domaine, de lutter contre l'envoi massif de courriels ou les activités frauduleuses, d'identifier des atteintes aux droits de marque et d'accroître la responsabilité des titulaires des noms de domaine. Les données WHOIS peuvent parfois servir à retrouver la trace et à identifier des titulaires de noms de domaine se livrant à la publication de contenus illégaux ou à des opérations d’hameçonnage. Ces exemples n’illustrent qu'une partie des usages du WHOIS destinés à préserver la santé de l’écosystème de l’Internet.

Préserver l'exactitude du WHOIS

L'ICANN exige que l'information contenue dans le WHOIS soit exacte tout au long de la période d'enregistrement d'un nom de domaine. Récemment encore, les bureaux d'enregistrement n'étaient pas tenus de vérifier ou de valider de façon proactive les informations fournies par les titulaires des noms de domaine. À partir de 2014, l'ICANN exige aux bureaux d'enregistrement ayant souscrit le contrat d'accréditation des bureaux d'enregistrement 2013 (RAA) de valider et de vérifier certains enregistrements WHOIS.

Les titulaires de noms de domaine, dits aussi « registrants », doivent suivre attentivement les instructions de leurs bureaux d'enregistrement sous peine de se voir retirer le nom de domaine au moment de l'enregistrement. En effet, le bureau d’enregistrement peut demander au titulaire d’un nom de domaine de répondre à des courriels envoyés à la liste de diffusion figurant sur le WHOIS ou à des appels téléphoniques réalisés aux numéros communiqués dans le WHOIS.

Étant donné que ces informations peuvent changer au fil du temps, l'ICANN exige aux bureaux d'enregistrement de donner à tous les titulaires de noms de domaine la possibilité de réviser et de corriger les informations WHOIS relatives à leurs noms de domaine, une fois par an. Cette relance annuelle envoyée aux titulaires de noms de domaine sert aussi à leur rappeler que la communication d'informations fausses peut entraîner l'annulation de l'enregistrement. En effet, toute personne ayant communiqué des données fausses ou n'ayant pas répondu aux relances envoyées par le bureau d'enregistrement en vue de vérifier l'exactitude de ses données risque de voir son nom de domaine annulé ou suspendu. Les titulaires de noms de domaine doivent répondre rapidement à toute question posée par le bureau d'enregistrement relative à l'exactitude de leurs informations de contact afin d'éviter toute annulation ou suspension.

Inversement, les internautes qui trouvent des données WHOIS incomplètes ou incorrectes peuvent déposer une plainte auprès de l'ICANN, qui la fera suivre au bureau d'enregistrement concerné. Le bureau d'enregistrement examinera et corrigera les informations inexactes en réponse à la réclamation. À partir de 2014, les bureaux d'enregistrement ayant souscrit le nouveau RAA 2013 sont également tenus de revérifier et de revalider certains champs du WHOIS en réponse à des réclamations relatives à l'inexactitude du WHOIS.

Problèmes de confidentialité

Les résultats d’une recherche de données WHOIS peuvent parfois ne pas afficher les informations de contact du titulaire réel d'un nom de domaine mais celles d'un service d'enregistrement fiduciaire ou d'anonymisation de données. Certains opérateurs de registre et bureaux d'enregistrement proposent des services d'enregistrement fiduciaire ou d'anonymisation qui permettent d'afficher les données de contact du service à la place de celle du titulaire du nom de domaine, lorsque celui-ci ne souhaite pas que ses informations figurent dans la base de données du WHOIS. Leur anonymat ne peut toutefois pas être assuré, dans la mesure où les bureaux d'enregistrement peuvent être amenés à partager la véritable identité du titulaire du nom de domaine suite à des ordonnances ou des réquisitions judiciaires. De la même manière, les opérateurs de registre ou les bureaux d'enregistrement situés dans des pays où les lois en matière de vie privée interdisent la collecte et la publication d'informations personnelles ne sont pas tenus d'enfreindre ces lois pour répondre aux exigences du WHOIS. Une dérogation au service WHOIS peut d'ailleurs être demandée à l'ICANN par les opérateurs de registre et les bureaux d'enregistrement qui se trouvent dans ce cas de figure.